Lorsque les deux lignes apparaissent sur le test, c’est que oui vous attendez bel et bien un bébé. Vous allez devenir mère de famille. Un bébé c’est une bénédiction. Là commencera votre véritable histoire d’amour. Ce sera une formidable aventure particulièrement riche en émotions.

Ceci dit, si à sa naissance le lait maternel (ou matérialisé) doit rester la base de son alimentation, à partir de quatre mois, vous pouvez déjà commencer sa diversification alimentaire. Retrouvez ici-bas les astuces à connaître pour mieux comprendre l’alimentation de votre petit bout de choux.

Nourrisson de 0 à 3 mois : rien de mieux que le lait maternel

À moins que vous n’ayez des problèmes de santé, à la naissance, le lait maternel est tout ce qu’il y a de mieux pour nourrir votre enfant. Il en est la base même de son alimentation. Frais, celui-ci contient tous les éléments nutritifs dont bébé a besoin pour bien grandir : protéines, vitamines, sels minéraux, et graisses.

Certainement, tout y est ! Ces éléments tiennent chacun des rôles bien précis dans le but d’assurer une croissance maximum du tout petit tant au niveau du cerveau que de son corps. Mais encore, ces apports raffermissent ses défenses immunitaires. Ceci dit, pour satisfaire tous ses besoins nutritionnels, il est important que votre enfant boive au moins 500 ml de lait.

Toutefois chez certains nourrissons, à 2 mois, son appétit commencera petit à petit à se réguler que vous pouvez même déjà commencé à reprendre votre travail.

Bébé de 4 à 8 mois : le début de la diversification alimentaire

Depuis sa naissance, votre bébé grandit bien qu’il a aujourd’hui doublé son poids de naissance. Il est temps que vous lui faites goûter à d’autres aliments que le lait maternel. Si d’autres parents commencent la diversification alimentaire de son bébé à 4 mois, d’autres préfèrent attendre ses 6 mois. Quoi qu’il en soit 4 mois ce n’est pas très tôt !

Toutefois, la diversification alimentaire est un grand et important changement dans la vie de votre bébé. Il va enfin découvrir de nouveaux goûts. Aussi, elle ne doit être en aucun cas précipitée. Toujours est-il qu’il faut l’intégrer en quantité modérée.

Généralement, cette phase se déroule en deux étapes : à partir de 4 mois et 8 mois. Ainsi, vous devez commencer par les céréales sans gluten. Ensuite, vous pouvez introduire la purée de légumes, après 15 jours les compotes de fruits entre 100 à 150 g, avant ou après la tétée.

Attention : pour que l’enfant puisse bien distinguer chaque saveur, il se révèle plus judicieux de n’introduire qu’un seul légume/fruit à la fois. Et comme la nutrition des enfants se fait au fil du temps, il est alors d’or que vous ayez de la bienveillance et de la patience tout au long de cet acheminement.

Enfant à partir de 9 mois : privilégier des aliments bio et sains

Eh oui, à partir de 9 mois, vous n’avez plus à vous inquiéter de ce que peut ou pas manger votre bébé. Il peut désormais manger du fromage. Aussi, vous pouvez partir travailler l’esprit tranquille même en le laissant avec sa nounou. Toutefois, n’oubliez pas qu’il a toujours besoin de tétée jusqu’à ses 3 ans.

Être maman : tout ce qu’il faut savoir sur le sujet

Devenir maman , ça se prépare ! ça ne s’improvise pas ! C’est un rôle difficile je vous l’accorde, mais passionnant également. Cependant, cela demande beaucoup de responsabilités. C’est un emploi à temps plein. Mais encore, c’est devenu égoïste pour vos enfants.

En effet, dès que vous apprenez que vous êtes tombée enceinte, vous devez commencer à vous préparer tant mentalement que physiquement ou émotionnellement. Les préparatifs sont nombreux et parfois il est même difficile de s’y retrouver. Aussi, préparez toujours tout à l’avance ! Il n’y a plus que vous, il y a votre bébé.

Par ailleurs, en plus d’adapter votre dressing à votre nouvelle morphologie, vous devez déjà commencer votre valise de maternité. Ensuite choisissez vos vêtements d’allaitement avec soin pour facilement avoir accès au sein lorsque vous allaitez.

Optez pour des tenues aisées et amples qui s’ouvrent rapidement. Si vous avez peur d’oublier des détails, n’hésitez pas à faire une checklist.