La viande de kobé est originaire du Japon et est aussi appelé viande de wagyu. Reconnue mondialement, cette viande est appréciée pour sa tendresse et pour son esthétique culinaire. Son prestige international fait d’elle une viande de qualité, qui se vend pas moins de 420 euros le kilo. Les grands chefs cuisiniers du monde ont su revisiter les recettes du bœuf de kobé en apportant quelques améliorations. Cette viande se déguste selon une cuisson sans aucun ajout de matière grasse car elle détient déjà une quantité de graisse, favorable à sa préparation. Distinguons les propriétés de cette viande de kobé.

L’histoire de la viande de kobé

La viande kobe a pendant longtemps été consommée par les grands seigneurs et les empereurs bouddhistes. C’est vers le 19eme siècle que cette viande de prestige est devenue plus accessible au peuple japonais. Depuis 2012, le bœuf de kobé s’est internationalisé et a subi un franc succès lors de sa dégustation.

Les conditions d’élevage de la viande de kobé

Pour garantir la fraîcheur et la qualité de la viande, les éleveurs de bœufs de kobé doivent tenir compte de certaines règles selon un cahier de charge précis. Voici donc les différentes conditions à respecter :

  • Le bœuf doit être élevé au sein de la région Hyogo et suivant la lignée génétique de Tajima.
  • Le bœuf doit être castré et les femelles ne doivent pas encore avoir enfanté.
  • Le bœuf doit être nourri aux céréales (maïs, houblon, soja), aux pailles de riz et à l’eau pure.
  • Le pâturage des animaux ne doit se faire que sur une durée d’un an pour que les animaux puissent éviter le stress et former plus de graisses.
  • L’abattement du bétail doit se faire entre ses 28 et 32eme mois et par un boucher accrédité.

Ce n’est qu’en étant certifiés que les éleveurs pourront s’attribuer l’étiquette  « bœuf de kobé » dans leur élevage.

Traitement spécifique de l’animal

Pour obtenir une viande pure, remplie de saveur et de qualité, le traitement des animaux doit se faire dans le plus grand soin. Pour attendrir la viande, la musique, la bière ainsi que les massages ont été prisés par les éleveurs afin de détendre au mieux les bœufs. A cela s’ajoute une hygiène propre du bétail à travers un brossage aux tiges de riz et une désinfection des fourrures des bêtes. Leur environnement doit donc être dépourvu de pression pour que chaque bovin puisse se sentir apaisé.

Le prix du bœuf de kobé

En prenant en compte la qualité du produit et des conditions dans lesquelles les bœufs ont été traités définissent suffisamment un prix plus ou moins élevé de la viande. En France, vous pouvez compter 3500 euros pour une demi-carcasse de bœuf de kobé et environ entre 4000 et 4500 euros pour une carcasse complète. Il faudra toutefois prendre en considération la provenance de la viande afin de distinguer celles qui sont de meilleure qualité. Aux États-Unis, la viande de bœuf de kobé est, le plus souvent, métissée et le prix semble être moins élevé. Il s’agit généralement de la viande wagyu.